Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Murviel-lès-Béziers

Bien que d’origine très ancienne ( âge du bronze) comme en témoignent les découvertes archéologiques, Murviel ( muri vetuli : les vieux murs" en latin) offre aujourd’hui au regard du visiteur une configuration architecturale de type moyenâgeux.

Le village se déroule autour du château en ronds concentriques. on nomme ce coeur de ville "la circulade".

Le château point central de l’histoire de Murviel, symbolise la domination politique des puissants seigneurs qui siégeaient aux Etats du Languedoc en tant que barons.
Jusqu’à la Révolution, les "De Murviel", gouvernèrent le bourg et tinrent un grand rôle dans les affaires de la province. Le dernier des seigneurs de Murviel, Marie-Antoinette Gabrielle de Carion, était mariée à un italien de la famille Spinola. A la Révolution, elle n’émigra pas et conserva ses biens jusqu’à sa mort, en 1798.

Jusqu’au milieu du XIXè s, les murviellois vivaient de polyculture et d’élevage. En 1789, on comptait 6000 moutons, l’olivier était roi et la vigne n’occupait qu’1/10 de la surface actuelle.

En 1890, l’eau courante fut installée. En 1898, 12 ans avant Béziers, un ingénieur murviellois installait l’éclairage électrique dans les rues.

A cette époque, le développement de la viticulture nécessita une main d’oeuvre importante. Cela entraîna une forte augmentation de la population qui s’installa au-delà des remparts (800 m de long) qui ceinturaient 4 ha. Devenus inutiles, ils furent vendus avec les fossés puis remplacés par une ceinture de maisons.

Vous pourrez constater les étapes de ces transformations en vous guidant auprès de la table d’orientation à votre disposition sur la "terrasse" du château.

Aujourd’hui, la commune couvre 3 236 ha. Elle s’étale sur la plaine ponctuée de pechs. Au nord, les collines plus élevées sont couvertes de garrigues entrecoupées de vignes. Plusieurs pigeonniers-tours, vestiges de postes de défenses moyennâgeux parsément le paysage.

Une des promenades favorite de toutes les générations de Murviellois, le sentier du "pech Belet" au bout duquel les narines emplies d’effluves de thym et de lavande sauvage on peut apercevoir la mer par temps clair ;

Depuis la fin du XIXème siècle, le centre du village est classé "d’intérêt historique".

ANIMAL TOTEMIQUE : LA VACHE DE MURVIEL 

Des histoires racontent qu’au Moyen-âge, la vache était déjà le totem de Murviel. Les voyageurs s’y plaignaient du mauvais accueil et qualifiaient les habitants de "sales vaches". Une autre version rejoint ce point de vue : des bergers allant faire le marché à Béziers, passaient la nuit à Murviel avec leurs bêtes. Mais un matin, plus de vache ! On les retrouva tuées, dépecées et salées. D’où le surnom de "sales vaches" pour vaches salées.

Guide du village disponible à l’Office de Tourisme des Pechs.
"Vous pouvez visiter le centre historique de Murviel en suivant le circuit des Porches (récemment restaurés) et le guide de visite de la Circulade qui propose deux trajets découvertes. "
Guide de l’église
L’église paroissiale (classée aux Monuments Historiques) est ouverte tous les matins.
Elles renferme de nombreux objets classés Monuments Historiques. Un guide de visite est disponible à l’Eglise.

Guide du sentier des pigeonniers-tours disponible à l’Office de Tourisme des Pechs.
Guide du sentier du pech disponible à l’Office de Tourisme des Pechs.