Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Chapelle saint Etienne

La chapelle à chevet carré est à un vaisseau à 2 travées séparées par un arc diaphragme ; le chœur est couvert d’une voûte en arc plein cintre. Elle fut restaurée par M. Gondard dans les années 1960. Une entreprise spécialisée termina les travaux dans les années 2010.

L’évangélisation de nos terres ayant eu lieu sous l’administration wisigothique, il est fréquent de trouver dans les textes que les églises possédant un chevet carré (comme Saint Étienne de Coujan) sont des églises wisigothiques. C’est-à-dire construites au haut Moyen Âge, époque où les chevets étaient de cette forme.

Saint Étienne est le premier martyr, tué à Jérusalem, fêté le 26 décembre et le 3 août (découverte des restes de son corps).

Les églises étant sous le patronage de Saint Étienne sont particulièrement anciennes. En effet, les églises entraient la plupart du temps sous le patronage de saints « à la mode » au moment de la construction. Certaines encore furent rebaptisées au fil des temps. Le nom de Saint Étienne et la permanence de celui-ci dans le temps, indique bien l’ancienneté de cette chapelle, ainsi qu’une cohérence politique et socio-économique à Coujan.

La chapelle possède des murs bien construits, en belles pierres taillées, venant probablement de la villae romaine.

Cette chapelle est citée dès 966. Elle était dans la zone d’influence du Chapitre de Narbonne. Ce n’est qu’en 1153 qu’elle entre dans le patrimoine du Chapitre de Saint-Nazaire de Béziers et sous la juridiction de son évêque.

La chapelle de Coujan subit des dégâts importants pendant les guerres de religion. Les Huguenots pillent l’église de Coujan entre 1565 et 1578. L’évêque Clément de Bonzy vient en visite le 17 septembre 1623, l’église est réparée entre 1634 et 1640. En 1640 (A.D. 34 G 623), un prix-fait pour divers travaux (réfection d’arcs, de murs, réparation du toit…) est passé avec Michel, maître-maçon à Murviel ; en 1693 (A.D. 34 G 622) c’est un autre maître maçon de Murviel, Gély qui restaure une nouvelle fois l’église.

L’église sera alors fortement remaniée. De grosses réparations seront encore effectuées en 1693. De cetet époque date sûrement la porte percée dans la façade sud qui remplaça la petite entrée originelle (à l’ouest). La face nord présente de nombreux remaniements, notamment au niveau de la porte des morts qui conduisait au cimetière.

Seul le choeur, sous lequel se trouvent des tombes wisigothes, a conservé sa voûte d’origine.

Visite toute l’année, sur rendez-vous.

Florence Guy
E-Mail : chateau-coujan@orange.fr
Tél : 04 67 37 80 00

Adresse : GPS : longitude 3° 08'34.4" E latitude 43° 28' 44.6" N
« septembre 2017 »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
 
Nos Partenaires