Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Pailhès

Il était une fois..

Il y a bien longtemps, des bergers errants s’étaient fixés sur notre colline, car ils voyaient la mer au loin et les monts alentours étincelants de neige. Leur vie était paisible et ils invoquaient la déesse des troupeaux Palés.

Une autre hypothèse veut que le nom de Pailhès en latin Paleariis tire son origine du nom commun palearis,dérivé de palea,qui a rapport avec la paille. Non loin de Pailhès se trouve le lieu-dit pailhérèdes composé de palearis suivi du suffixe collectif –eta devenu en roman –eda, indiquant un lieu où se trouve une végétation abondante. Donc il est plus vraisemblable que Pailhès porte le souvenir de cultures produisant de la paille, céréales, graminées etc..

Des recherches ont mis à jour des villae et des voies de communication romaines, un puits et divers objets romains et un lieu de culte wisigothique. Les habitants du lieu se sont groupés côte à côte et non autour d’un cercle comme dans les villages circulaires nommés circulades. Les tracés des anciens plans révèlent une structure en forme de triangle. Sur le terrain, on peut voir à partir d’une impasse servant d’entrée 3 groupes d’habitation, le 4e étant le château avec deux portes monumentales.

L’église occupait le centre avec devant une croix dont le socle porte des cupules témoins éventuels de rites anciens ; on peut la voir encore à la placette de l’ancien cimetière devant le foyer rural (anciennes écoles libres)
Deux chemins se rejoignent à Pailhès, l’un venant de l’arrière-pays par Saint Geniés de Fontedit et l’autre montant de Thézan et de la plaine de l’Orb.
Une traversade avec une croix à chaque bout les rejoint formant une base de triangle.

Pailhès, village atypique

Vous ne trouverez pas de grandes maisons aux façades ornées de sculptures en pierres. Nos anciens semblent avoir privilégié la simplicité, la sobriété,peut être pour nous laisser un signe de vie.
Vous pouvez néanmoins rencontrer de jolies clefs de linteaux de portes et les portails arrondis des caves à vin.

A chaque bout de rue, des paysages étonnants :
La Rue de l’Hort de Vidal et le chemin du cimetière, les avants monts, le Somail, le Caroux, l’Escandorgue de la place, l’Aigoual, le mont Lozère, le pic de Cabrières, le Pic Saint Loup, Sète et la mer qui brille au loin. Rue des Cévennes, les Albéres et les Pyrénnées.
Vous rencontrerez aussi la rue de l’Ampélos, appelée ainsi en souvenir des batailles vigneronnes et de lamondialisation. (l’Ampelos est le nom d’un navire pinardier qui excita la juste colère des vignerons languedociens).

Guides de visite du village et de la chapelle de Montalaurou disponibles à l’Office de Tourisme des Pechs

« novembre 2017 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
 
Nos Partenaires